• The Boy Who Came Back

    On vous propose de remonter le temps avec nous et de découvrir un superbe film japonais de 1958 en noir et blanc en "Nikkatsu Scope"(hé oui à l'époque c'était l'équivalent de la 3D XD) et de découvrir un acteur débutant dans les second rôle qui va faire une très grande carrière ensuite.Bref je vous laisse déguster cette perle grâce à notre traducteur Guymelef,bonne séance!





    Nobuo est un voyou tête brulée fraîchement sorti de la maison de redressement qui se bat pour faire une pause nette avec son passé téméraire. Keiko, une jeune femme d'une organisation privée spécialisée dans la réintégration, tente de l'aider.




    Réalisateur: Seijun Suzuki
    Genre: Drame,Romance
    Pays: Japon
    Durée: 99 minutes
    Année: 1958
    Public: Pour tous
    Acteurs: Sachiko Hidari, Akira Kobayashi, Ruriko Asaoka,Tôru Abe,Makiko Aoi,Akemi Ebata,Shôki Fukae,Ayako Fukuda,Akinori Hanamura....
    .




















    UPTOBOX     



    Version LD ré-encodée par le staff de Multiasia,bonne séance Cool Cool

    Un grand merci à Guymelef pour la traduction de ce film très nostalgique Razz

     

    « The Emperor In August ou Japan's Longest Day (version 2015)Tokyo Olympiad 1964 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    miike
    Samedi 5 Mai 2018 à 12:51

    Waouh, magnifique un Suzuki inédit à découvrir. Merci beaucoup pour votre travail et le partage ;)

    2
    Guymelef
    Samedi 5 Mai 2018 à 13:50

    À votre service. Ce fut une belle découverte pour moi aussi. 

    3
    Jeudi 24 Mai 2018 à 20:31

    Merci beaucoup pour ce film

    Si vous avez d'autres films de Seijun Suzuki, ça serait un grand plaisir, c'est très grand réalisateur.

      • Guymelef
        Vendredi 25 Mai 2018 à 20:20

        Ah, désolé, pas de Suzuki en stock, ils sont durs à dénicher.

        Mais sait-on jamais ? 

        Cordialement.

      • Guymelef
        Samedi 11 Mai 2019 à 12:22

        Bonjour,

        je viens de récupérer un Suzuki de 1961, Muteppo Daisho.

        Mis de côté pour une future traduction.

        Car je ne vous oublie pas, les amis.

        Bien chaleureusement.

         

    4
    Guymelef
    Samedi 18 Mai 2019 à 20:37

    Et encore un dans la besace, Akutaro (1963).

    L'image provient d'un beau Blu-Ray rip alors que

    Muteppo Daisho est un VHSrip (ce qui n'enlève rien au film).

    Je vous les traduirai en diptyque.

    Par contre, je ne m'engage pas pour la date.

    Je suis surchargé de boulot.

    Bien cordialement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :